Griffon d'arrêt à poil dur Korthals

du Mas du Jonquier

Griffon d'arrêt à poil dur Korthals

Goya au rapport d'un coq faisan

Goya au rapport d'un coq faisan

GOYA, aime aussi terminer ses actions par de beaux rapports, avec lui rien ne se perd.

Non seulement il nous fait des coulés d'anthologies à vous faire relever les poils mais en plus rapporte superbement bien.

Un amour de griffon issu de nos origines et sélections mises en place depuis 3 décennies maintenant.


 

IZAÏS DU MAS DU JONQUIER un bel arrêt très félin

IZAÏS DU MAS DU JONQUIER un bel arrêt très félin

IZAÏS, cette jeune chienne griffonne est d’un style profondément griffon dans ses arrêts, féline comme un chat saurait l’être.  "La posture recherchée doit être une position d’arrêt fléchie"

Fille de GOYA DU MAS DU JONQUIER.

Ici sur cette photo prise ce dimanche 31 décembre, elle coulera sous les chênes verts puis l’oiseau s’envolera et sera prélevé avec un très beau rapport, il faut dire qu’IZAÏS nous a rapporté son premier coq faisant à l’âge de 5 mois et outre ses arrêts spectaculaires dignes d’un griffon KORTHALS, depuis, est une férue de rapport.

Comme quoi, la légende qui dit de ne surtout pas mettre vos jeunes chiens au rapport me fait bien rire, et de vous entendre dire aussi, cela gênera la progression du puppy côté arrêt ! L’arrêt sera oublié voire jamais exécuté par le jeune pour surtout ne penser qu’à rapporter.

Un jeune chien qui prend en gueule un oiseau mort ou blessé, aura une passion démesurée pour remonter à la viande certes, mais vous prie de croire que sur des oiseaux très piétards tels nous les avons sur notre biotope de chasse, les chiens intelligents se règlent seuls et comprennent que ne pas arrêter un gibier, pas de tir et donc pas de rapport en finalité. Ce n’est pas plus simple à comprendre.

LEO DU MAS DU JONQUIER

LEO DU MAS DU JONQUIER

Encore un bel arrêt de Léo, la bécasse partira derrière et vers le bas et ne sera pas tirée, dommage pour Léo qui avait bien négocié la dame au long bec plutôt rare dans ces contrées, même pas sur une remise, elle était sous ce sapin sous la restanque, ou coule une micro source.

Nous ne la retrouverons jamais.

NANA DU MAS DU JONQUIER 4 MOIS, Première expérience à la chasse.

NANA DU MAS DU JONQUIER 4 MOIS, Première expérience à la chasse.

Nana du mas du jonquier avec son premier perdreau rouge, elle a tout juste 4 mois depuis le 26 décembre.

Déjà l'envie, il faut la voir arpenter bois et plaine, son papa LEO DU MAS DU JONQUIER est son tuteur pour ses débuts à la chasse, ne lui fait pas de cadeau, mais NANA ne s'en laisse pas compter, je suis impressionné devant ce petit bout de chou de 4 mois avec autant de grinta et déjà la passion.

Peur de rien, escalade les passages difficiles, part en sous bois qui est souvent un bloqueur de progression pour les jeunes chiots, dès que la lumière s'estompe, on ose pas y aller, Nana elle, rien à faire, même les ronces ne l'intimide pas.

Comme quoi, pourquoi vouloir attendre l'âge de 6 mois pour exploiter les qualités naturelles d'un puppy, quand je pense que trop de chasseurs encore ne sortent pas leurs jeunes de 5 mois voire plus, pensant que c'est trop jeune ! Nana elle, a 4 mois et démontre déjà beaucoup de choses pour son avenir à la chasse. Bien entendu, elle ne sort pas des heures, mais une bonne demie heure ne l'impressionne pas et ne la décourage pas, l'important est qu'elle puisse découvrir au moins un oiseau après 30 mn de découverte sur le terrain pour ne pas l'écoeurer.

Cette lignée précoce de LEO DU MAS DU JONQUIER, avec FLASH DU BOIS D'ONZION comme père, puis de l'autre côté, IZAÏS DU MAS DU JONQUIER, mère de NANA et fille de GOYA DU MAS DU JONQUIER, des chiens fabuleux, très passionnés, possédants une intelligence rare, des coulés phénoménaux, des arrêts de pur style griffon, tout y est, un plaisir incommensurable à chasser derrière ses griffons.

trente années de passion et d'amour pour le griffon, profondémments passionnés de génétique et aujourd'hui, le résultat de cette sélection génétique est un véritable bonheur pour nous mais aussi pour ceux qui possèdent un griffon Korthals du Mas du Jonquier.


 

IZAÏS DU MAS DU JONQUIER avec ses arrêts à vous faire pâlir de joie !

IZAÏS DU MAS DU JONQUIER avec ses arrêts à vous faire pâlir de joie !

Ici, c'est la suite de la première séquence de son premier arrêt sur la gauche photo précédente.

Elle viendra là, bloquer définitivement cet oiseau pour que nous puissions terminer cette belle action de chasse. 

Eh oui cet arrêt près du sol et très félin "non couché" au sol tel le ferait le setter et un arrêt purement griffon que l'on ne voit presque plus dans notre race pourquoi ?

Trop de griffons arrêtent debout, même sur des arrêts de longueurs, hors notre standard de travail stipule bien que le griffon possède un arrêt félin
 et qui dit : "La posture recherchée doit être une position d’arrêt fléchie". tel celui d'IZAÏS sur cette photo ci-dessus.

Goya devant une Bécasse Gardoise

Goya devant une Bécasse Gardoise

Cette dernière sera bien contrôlée et pas prélevée, trop dure à tirer à travers ses chênes et châtaigners.

Goya au coulé en sous bois

Goya au coulé en sous bois

Goya ce chien fabuleux sur les oiseaux très piétard, une maîtrise exceptionnelle, nous a fait hier, un coulé sur un perdreau désailé de plus d'une centaine de mètres en dénivelé passant sous deux petits bois entrecoupés de deux chemins forestiers et finira par bloquer définitivement, cet oiseau qui ne pouvait plus prendre son envol.

Goya me rapportera cet oiseau, comment ne pas être aux anges devant ce travail fabuleux de ce chien possédant une intelligence hors norme n'abandonnant jamais sa proie.


 

Une action de chasse sur Perdreau rouge.

Une action de chasse sur Perdreau rouge.

Ici, Goya du mas du jonquier à gauche et à droite sa fille Izaïs du mas du jonquier.

Deux chiens très félins sur les oiseaux d'un style purement griffon.

Toujours Goya et Izaïs

Toujours Goya et Izaïs

Ces deux griffons s'entendent à merveille à la chasse, le père et la fille et nous vivons de belles scènes de chasse avec des coulés fabuleux pas toujours récompensés au bout par les maîtres car la chasse est difficile en sous bois et le perdreaux rouge lui cours comme un lapin, ne se laisse pas arrêter facilement.

Des coulés souvent très longs, qui durent mais oh combien le plaisir est grand et génial à vivre.

LEO à l'arrêt sur perdreau rouge

LEO à l'arrêt sur perdreau rouge

Léo après son beau résultat obtenu samedi à l'exposition Internationale de MARTIGUES (1° Exc CACS CACIB Meilleur de Race sexe Opposé), conserve très bien son dressage inculqué cet été par Eric Lombard, ici sur ce perdreau et après également son 1° EXC CACT et premier concours ouvert de Field-Trial Gibier Tiré, ce sera aussi la sagesse à l'envol et au feu et un beau rapport rapide à l'ordre bien exécuté et donné à la main et après 2 heures de chasse.

Toujours Goya au fond Izaïs devant

Toujours Goya au fond Izaïs devant

Bel arrêt sur poule faisane

Bel arrêt sur poule faisane

Ici Goya et sa fille Izaïs, très beau moment de chasse et de partage avec nos chiens contenu d'une même passion.

Ici LEO n'aura pas la chance sur cet oiseau piétard.

Ici LEO n'aura pas la chance sur cet oiseau piétard.

Malgré ce bel arrêt au fourré de Léo sur ce perdreau piétard et qui prendra l'envol derrière un chêne, ne sera pas tiré.

Goya toujours aussi appliqué

Goya toujours aussi appliqué

Ici Goya qui travaille un perdreau, la petite NOA à peine 8 mois,  derrière Goya a également arrêté cet oiseau mais très impatiente de voir, fera voler ce dernier que nous ne tirerons pas.

Ici, Léo et Livio du mas du jonquier

Ici, Léo et Livio du mas du jonquier

Ils avaient à peine un an mais déjà chasseurs passionnés, ici, deux beaux arrêts sur deux faisans.

Irun du mas du jonquier, superbe arrêt sur faisan.

Irun du mas du jonquier, superbe arrêt sur faisan.

Goya à peine visible au milieu des buis en manque d'eau évident.

Goya à peine visible au milieu des buis en manque d'eau évident.

Nous avons rencontré une bécasse déjà à la remise mais aux aguets et intirable hier dimanche 28, mais que peuvent-elles manger avec un sol asséché de la sorte ?

Là, Goya coule un perdreau blessé retrouvé et tiré cinquante mètres plus haut.

En attendant les bécasses de novembre, Goya se fait déjà la main en faisant des coulés sublimes sur les perdreaux rouges à vous faire hérisser le poil. Ce chien est d'une intelligence hors normes, retrouve les oiseaux avec une maitrise impressionnante, un vrai régal.

Léo devant et Noa derrière

Léo devant et Noa derrière

Un arrêt pris par Léo en premier lieu mais la jeune Noa (8 mois) viendra elle aussi arrêter le perdreau mais se servira comme une vilaine, chaude comme le soleil, mettant par la même les deux chiens à la faute, bien entendu, pas de tir sur cette action de chasse pourtant bien menée par Léo. Juste le temps de prendre la photo.