Griffon d'arrêt à poil dur Korthals

du Mas du Jonquier

Griffon d'arrêt à poil dur Korthals

LEO DU MAS DU JONQUIER, ETALON DISPO POUR SAILLIE.

LEO DU MAS DU JONQUIER, ETALON DISPO POUR SAILLIE.

LEO vient de saillir IRUN DU MAS DU JONQUIER  ce lundi 7 mai 2018, les chiots devraient naitre aux alentours du 7 juillet 2018, donc disponibilité début septembre 2018.

1 Mâle / 2 femelles retenus

Voir rubrique ACTUALITES et la fiche de LEO rubrique "CHIENS" Mâle pour plus d'infos.


Ici à l'arrêt sur des canards qui se trouvaient à côté du parking de l'exposition d'ALES où LEO remporte un 1° EXC CACS Meilleur de Race accompagné sur la photo d'un Braque Français appartenant à mon ami.

LEO DU MAS DU JONQUIER

LEO DU MAS DU JONQUIER

Encore un bel arrêt de Léo, la bécasse partira derrière les sapins et vers le bas et ne sera pas tirée cette fois-ci, dommage pour Léo qui avait bien négocié la dame au long bec plutôt rare dans ces contrées, même pas sur une remise, elle était sous ce sapin sous la restanque, ou coule une micro source.

Nous ne la retrouverons jamais. Une très mauvaise année à bécasse, le peu prélevées seront des adultes, très coriaces, connaissent l'approche du chien, ne volent pas facilement, courent comme des lapins et prennent leurs envols très loin des chiens, pas souvent à leurs remises mais plutôt dans des endroits insolites où l'on ne penserait pas les trouver. Espérons enfin que le PMA soit instauré en Europe pour tous, obligatoire dans les pays scandinaves, peut-être que nous pourrons de nouveau chasser la dame au long bec comme par le passé.

Je suis toujours aussi frustré quand je lis sur les revues spécialisées ou, sur les chaines TV dédiées à la chasse, qu'en Irlande et ailleurs, on continue à chasser la bécasse en battue ou les tableaux sont exagérés et sans PMA, quel plaisir de faire du tir à outrance et sans son chien ? Je n'ai toujours pas la réponse mais il est clair que je n'appelle pas cela "LA CHASSE"

NANA DU MAS DU JONQUIER 4 MOIS, Première expérience à la chasse.

NANA DU MAS DU JONQUIER 4 MOIS, Première expérience à la chasse.

Nana du mas du jonquier avec son premier perdreau rouge, elle a tout juste 4 mois depuis le 26 décembre.

Déjà l'envie, il faut la voir arpenter bois et plaine, son papa LEO DU MAS DU JONQUIER est son tuteur pour ses débuts à la chasse, ne lui fait pas de cadeau en matière de quête, mais NANA ne s'en laisse pas compter, je suis impressionné devant ce petit bout de chou de 4 mois avec autant de grinta et déjà la passion, qui revient facilement aux appels du sifflet même délaissée par son papa au milieu du bois.

Peur de rien, escalade les passages difficiles, part en sous bois qui est souvent un bloqueur de progression pour les jeunes chiots, dès que la lumière s'estompe, on ose pas y aller, Nana elle, rien à faire, même les ronces ne l'intimide pas.

Comme quoi, pourquoi vouloir attendre l'âge de 6 mois pour exploiter les qualités naturelles d'un puppy, quand je pense que trop de chasseurs encore ne sortent pas leurs jeunes de 5 mois voire plus, pensant que c'est trop jeune ! Nana elle, a 4 mois et démontre déjà beaucoup de choses pour son avenir à la chasse. Bien entendu, elle ne sort pas des heures, mais une bonne demie heure ne l'impressionne pas et ne la décourage pas, l'important est qu'elle puisse découvrir au moins un oiseau après 30 mn de découverte sur le terrain pour ne pas l'écoeurer et comprendre pourquoi elle est là et déclencher la passion de la chasse.

Cette lignée précoce de LEO DU MAS DU JONQUIER, avec FLASH DU BOIS D'ONZION comme père, puis de l'autre côté, IZAÏS DU MAS DU JONQUIER, mère de NANA et fille de GOYA DU MAS DU JONQUIER, des chiens fabuleux, très passionnés, possédants une intelligence rare, mais aussi un équilibre certain, des coulés phénoménaux, des arrêts de pur style griffon, tout y est, un plaisir incommensurable à chasser derrière ses griffons.

Trente deux années de passion et d'amour pour le griffon, nous sommes toujours profondémments passionnés de génétique et aujourd'hui, le résultat de cette sélection génétique est un véritable bonheur pour nous et ne doutons pas non plus, pour ceux qui possèdent un sujet du Mas du Jonquier.

Mais attention, surtout, je dis bien surtout, la génétique est belle chose à mettre en pratique, les mariages pensés et appliqués également, n'empêche que si vous pensez qu'il suffit de faire l'acquisition d'un chiot pour pensez avoir en mains la perle rare à la chasse, vous vous mettez le doigt dans l'oeil, le chien à qui vous n'aurait jamais rien à apprendre, il en existe peut-être un sur 1000, il est impératif de commencer dès son acquisition à travailler par de petites leçons votre chiot (contact, rappel, éducation, coup de feu) puis mise sur différents terrains de chasse pour en prendre connaissance tout petit avec tuteur ou pas, puis mise en contact avec du gibier tous cela, je me répète, dès son acquisition, si vous n'avez pas de temps à consacrer à votre chiot tel il est décrit ci-dessus, ne prenez pas de chiot, car nous savons tous amateurs de chiens de chasse avec l'expérience et malgré tous les bons conseils prodigués, vous attendrez la prochaine saison de chasse, vous allez le sortir alors qu'il ne connait rien des éléments décrits ci-dessus et vous avez de grande chance de foutre votre chien en l'air (avec peur du coup de feu si vous êtes dans des chasses privées ou la fusillade est obligatoire), lui enlever par la même le goût voire l'envie de vous lâcher et de se perdre, ou même, le voir retourner à la voiture, seul lieu qui le réconfortera et le rassurera.  Vous ne pourrez que vous en prendre à vous, le fautif c'est vous pas le puppy n'y d'ailleurs le naisseur ou l'éleveur.


Si vous êtes dans ce cas là et que vous désirez à tous prix un chiot pour chasser par la suite, alors confiez le à un dresseur pour des séances de débourrage à plusieurs reprises et là, vous proposerez certainement à votre compagnon, de bonnes bases pour pouvoir ensuite l'emmener à la chasse avec le moins de chance possibles de l'équeurer à chasser ou de lui foutre la peur du coup de feu.

IZAÏS DU MAS DU JONQUIER des arrêts à vous faire frémir de plaisirs !

IZAÏS DU MAS DU JONQUIER des arrêts à vous faire frémir de plaisirs !

Ici, c'est la suite de la première séquence de son premier arrêt sur la gauche photo précédente.

Elle viendra là, bloquer définitivement cet oiseau pour que nous puissions terminer cette belle action de chasse. 

Eh oui cet arrêt près du sol et très félin "non couché" au sol tel le ferait le setter et un arrêt purement griffon que l'on ne voit presque plus dans notre race pourquoi ?

Trop de griffons arrêtent debout, même sur des arrêts de longueurs, hors notre standard de travail stipule bien que le griffon possède un arrêt félin
 et qui dit : "La posture recherchée doit être une position d’arrêt fléchie". tel celui d'IZAÏS sur cette photo ci-dessus.

Goya devant une Bécasse Gardoise

Goya devant une Bécasse Gardoise

Cette dernière sera bien contrôlée et pas prélevée, trop dure à tirer à travers ses chênes et châtaigners.

Goya au coulé en sous bois

Goya au coulé en sous bois

Goya ce chien fabuleux sur les oiseaux très piétard, une maîtrise exceptionnelle, nous a fait hier, un coulé sur un perdreau désailé de plus d'une centaine de mètres en dénivelé passant sous deux petits bois entrecoupés de deux chemins forestiers et finira par bloquer définitivement, cet oiseau qui ne pouvait plus prendre son envol.

Goya me rapportera cet oiseau, comment ne pas être aux anges devant ce travail fabuleux de ce chien possédant une intelligence hors norme n'abandonnant jamais sa proie.


 

Une action de chasse sur Perdreau rouge.

Une action de chasse sur Perdreau rouge.

Ici, Goya du mas du jonquier à gauche et à droite sa fille Izaïs du mas du jonquier.

Deux chiens très félins sur les oiseaux d'un style purement griffon.

Toujours Goya et Izaïs

Toujours Goya et Izaïs

Ces deux griffons s'entendent à merveille à la chasse, le père et la fille et nous vivons de belles scènes de chasse avec des coulés fabuleux pas toujours récompensés au bout par les maîtres car la chasse est difficile en sous bois et le perdreaux rouge lui cours comme un lapin, ne se laisse pas arrêter facilement.

Des coulés souvent très longs, qui durent mais oh combien le plaisir est grand et génial à vivre.

LEO à l'arrêt sur perdreau rouge

LEO à l'arrêt sur perdreau rouge

Léo après son beau résultat obtenu samedi à l'exposition Internationale de MARTIGUES (1° Exc CACS CACIB Meilleur de Race sexe Opposé), conserve très bien son dressage inculqué cet été par Eric Lombard, ici sur ce perdreau et après également son 1° EXC CACT et premier concours ouvert de Field-Trial Gibier Tiré, ce sera aussi la sagesse à l'envol et au feu et un beau rapport rapide à l'ordre bien exécuté et donné à la main et après 2 heures de chasse.

Toujours Goya au fond Izaïs devant

Toujours Goya au fond Izaïs devant

Goya au rapport d'un coq faisan

Goya au rapport d'un coq faisan

GOYA, aime aussi terminer ses actions par de beaux rapports, avec lui rien ne se perd.

Non seulement il nous fait des coulés d'anthologies à vous faire dresser les poils mais en plus rapporte superbement bien.

Un amour de griffon issu de nos origines et sélections mises en places depuis 3 décennies maintenant.


 

IZAÏS DU MAS DU JONQUIER un bel arrêt très félin

IZAÏS DU MAS DU JONQUIER un bel arrêt très félin

IZAÏS, cette jeune chienne griffonne est d’un style profondément griffon dans ses arrêts, féline comme un chat saurait l’être.  "La posture recherchée doit être une position d’arrêt fléchie"

Fille de GOYA DU MAS DU JONQUIER.

Maman de NANA DU MAS DU JONQUIER la petite dernière de la maison.

Ici sur cette photo prise ce dimanche 31 décembre, elle coulera sous les chênes verts puis l’oiseau s’envolera et sera prélevé avec un très beau rapport, il faut dire qu’IZAÏS nous a rapporté son premier coq faisant à l’âge de 5 mois et outre ses arrêts spectaculaires dignes d’un griffon KORTHALS, depuis, est une férue de rapport.

Comme quoi, la légende qui dit de ne surtout pas mettre vos jeunes chiens au rapport me fait bien rire, et de vous entendre dire aussi, cela gênera la progression du puppy côté arrêt ! L’arrêt sera oublié voire jamais exécuté par le jeune pour surtout ne penser qu’à rapporter.

Un jeune chien qui prend en gueule un oiseau mort ou blessé, aura une passion démesurée pour remonter à la viande certes, mais vous prie de croire que sur des oiseaux très piétards tels nous les avons sur notre biotope de chasse, les chiens intelligents se règlent seuls et comprennent que ne pas arrêter un gibier, pas de tir et donc pas de rapport en finalité. Ce n’est pas plus simple à comprendre.


Un jeune chien qui prend en gueule un oiseau mort ou blessé, aura une passion démesurée pour remonter à la viande certes, mais vous prie de croire que sur des oiseaux très piétards tels nous les avons sur notre biotope de chasse, les chiens intelligents se règlent seuls avec des sorties régulières et comprennent que ne pas arrêter un gibier, rien ne se passera de concrets par la suite pour finaliser son plaisir, "le rapport" de l’oiseau trouvé et arrêté et tiré. (Pas de tir et donc pas de rapport en finalité). Ce n’est pas plus compliqué à comprendre.

Les meilleurs chiens de chasse seront ceux qui auront le plus souvent d’occasions et de rencontres avec le gibier quel qu’il soit, donc, ceux qui chasseront le plus souvent possible par tous les temps possibles sur tous les biotopes possibles.

Ce n’est pas le dressage qui forme les meilleurs chiens à la chasse ne l’oubliez pas !

Le dressage reste un moyen de canalisation certain de son chien quand on n’est pas capable ou à la hauteur de le tenir sur son territoire de chasse, faut-il encore avoir le caractère pour le contenir même dressé.

Souvent j’entends dire, ce dresseur ne vaut rien, mon chien n’est pas dressé !

Bien sûr que oui, votre chien aura été dressé et vous en avez eu la démonstration avant de le récupérer, rappelez-vous en !

Simplement, pour pouvoir maîtriser ce chien dressé, il faut avoir le même tempérament que le dresseur pour continuer son travail de canalisation.

Si votre chien continue et persévère à vous dominer tel il le faisait avant son dressage, il ne vous servira à rien de le faire dresser.

Certains dresseurs donnent aussi des cours de conduite avec le chien dressé, ainsi vous recevrez vous aussi la bonne conduite à tenir, les bons mots à employer afin que le chien comprenne que c’est vous aujourd’hui le maître et plus le chien.

Mais le dressage en lui-même n’amènera pas de qualités en plus que celles que possède votre chien dans sa génétique, ses qualités de chasseur, c’est sur le terrain qu’il pourra les mettre en exergue et se peaufiner avec le temps.Un jeune chien qui prend en gueule un oiseau mort ou blessé, aura une passion démesurée pour remonter à la viande certes, mais vous prie de croire que sur des oiseaux très piétards tels nous les avons sur notre biotope de chasse, les chiens intelligents se règlent seuls avec des sorties régulières et comprennent que ne pas arrêter un gibier, rien ne se passera de concrets par la suite pour finaliser son plaisir, "le rapport" de l’oiseau trouvé et arrêté et tiré. (Pas de tir et donc pas de rapport en finalité). Ce n’est pas plus compliqué à comprendre.

Les meilleurs chiens de chasse seront ceux qui auront le plus souvent d’occasions et de rencontres avec le gibier quel qu’il soit, donc, ceux qui chasseront le plus souvent possible par tous les temps possibles sur tous les biotopes possibles.

Ce n’est pas le dressage qui forme les meilleurs chiens à la chasse ne l’oubliez pas !

Le dressage reste un moyen de canalisation certain de son chien quand on n’est pas capable ou à la hauteur de le tenir sur son territoire de chasse, faut-il encore avoir le caractère pour le contenir même dressé.

Souvent j’entends dire, ce dresseur ne vaut rien, mon chien n’est pas dressé !

Bien sûr que oui, votre chien aura été dressé et vous en avez eu la démonstration avant de le récupérer, rappelez-vous en !

Simplement, pour pouvoir maîtriser ce chien dressé, il faut avoir le même tempérament que le dresseur pour continuer son travail de canalisation.

Si votre chien continue et persévère à vous dominer tel il le faisait avant son dressage, il ne vous servira à rien de le faire dresser.

Certains dresseurs donnent aussi des cours de conduite avec le chien dressé, ainsi vous recevrez vous aussi la bonne conduite à tenir, les bons mots à employer afin que le chien comprenne que c’est vous aujourd’hui le maître et plus le chien.

Mais le dressage en lui-même n’amènera pas de qualités en plus que celles que possède votre chien dans sa génétique, ses qualités de chasseur, c’est sur le terrain qu’il pourra les mettre en exergue et se peaufiner avec le temps.



Important :

Si vous savez que vous ne pourrez pas vous occuper de votre acquisition avant la première saison de chasse, plutôt que de faire n’importe quoi, confiez-le à un dresseur dès ses 5/6 mois par quelques séances de débourrages, ainsi, vous n’aurez pas l’appréhension le jour de sa première ouverture que votre puppy prenne peur des coups de feu, qu’il en perde par là même l’envie de vous lâcher de peur de vous perdre, qu’il ne puisse déclencher la passion à la recherche du gibier ou qu’il rentre tout simplement à la voiture.

Il ne faudra surtout pas vous en prendre ni au chien ni au naisseur ni à l’éleveur qui vous aura conseillé avant, vous serez le seul fautif de ce qu’il vous arrive avec votre compagnon.

Sinon, abstenez vous de faire cette acquisition tout simplement !

Bel arrêt sur poule faisane

Bel arrêt sur poule faisane

Ici Goya et sa fille Izaïs, très beau moment de chasse et de partage avec nos chiens contenu d'une même passion.

Ici LEO n'aura pas la chance sur cet oiseau piétard.

Ici LEO n'aura pas la chance sur cet oiseau piétard.

Malgré ce bel arrêt au fourré de Léo sur ce perdreau piétard et qui prendra l'envol derrière un chêne, ne sera pas tiré.

Goya toujours aussi appliqué

Goya toujours aussi appliqué

Ici Goya qui travaille un perdreau, la petite NOA à peine 8 mois,  derrière Goya a également arrêté cet oiseau mais très impatiente de voir, fera voler ce dernier que nous ne tirerons pas.

Ici, Léo et Livio du mas du jonquier

Ici, Léo et Livio du mas du jonquier

Ils avaient à peine un an mais déjà chasseurs passionnés, ici, deux beaux arrêts sur deux faisans.

Irun du mas du jonquier, superbe arrêt sur faisan.

Irun du mas du jonquier, superbe arrêt sur faisan.

Goya à peine visible au milieu des buis en manque d'eau évident.

Goya à peine visible au milieu des buis en manque d'eau évident.

Nous avons rencontré une bécasse déjà à la remise mais aux aguets et intirable hier dimanche 28, mais que peuvent-elles manger avec un sol asséché de la sorte ?

Là, Goya coule un perdreau blessé retrouvé et tiré cinquante mètres plus haut.

En attendant les bécasses de novembre, Goya se fait déjà la main en faisant des coulés sublimes sur les perdreaux rouges à vous faire hérisser le poil. Ce chien est d'une intelligence hors normes, retrouve les oiseaux avec une maitrise impressionnante, un vrai régal.

Léo devant et Noa derrière

Léo devant et Noa derrière

Un arrêt pris par Léo en premier lieu mais la jeune Noa (8 mois) viendra elle aussi arrêter le perdreau mais se servira comme une vilaine, chaude comme le soleil, mettant par la même les deux chiens à la faute, bien entendu, pas de tir sur cette action de chasse pourtant bien menée par Léo. Juste le temps de prendre la photo.